En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers.

Mesure d'audience

Ces services permettent d'obtenir des statistiques de fréquentation utiles à l'amélioration du site.

Google analytics

En savoir +
Qu’est ce qu’un bac à graisse et comment fonctionne-t-il ?

Qu’est ce qu’un bac à graisse et comment fonctionne-t-il ?

Le bac à graisse, autrement appelé dégraisseur ou séparateur à graisse, agit comme un filtre à graisse (graisses, huiles, matériaux lourds). Son installation est obligatoire pour les professionnels de la restauration ou des métiers de bouche. En effet, dès que votre activité nécessite l’usage d’une cuisine, vous êtes tenu de faire installer un bac à graisse.

 

Qu’est-ce qu’un bac à graisse ?

Il s’agit d’un récipient, de taille plus ou moins importante, qui a pour objectif de réceptionner les eaux usées issues de la plonge, des lave-vaisselles ou encore des siphons de sol d’un restaurant.

Le bac à graisse est tout simplement un système de prétraitement des eaux usées qui permet d’éviter d’obstruer les canalisations par les graisses, huiles et matières solides, de limiter les mauvaises odeurs et surtout de préserver l’état du réseau d’assainissement, le bon fonctionnement des stations d’épuration et l’environnement.

Il existe deux types de bac à graisse :

  • Le bac à graisse classique (inerte) situé sous terre ou en sous-sol et placé juste avant le réseau d’assainissement. Il est composé de deux compartiments : le débourbeur et le dégraisseur. De conception plutôt ancienne, il est actuellement largement dépassé par les bacs à graisse autonettoyants.
  • Le bac à graisse autonettoyant, beaucoup plus petit que le bac inerte et souvent situé directement sous l’évier de la plonge ou à proximité du lave-vaisselle est automatique, compact, propre et ne dégage pas de mauvaises odeurs. Son prix d’achat est cependant assez élevé, même si son installation reste plus simple.

Le choix de l’un ou de l’autre type de bac à graisse réside dans plusieurs critères comme l’accessibilité pour l’entretien, le nombre de couverts servis, le volume d’eau consommé, etc.

 

Comment fonctionne un bac à graisse ?

Par principe de décantation, le bac à graisse va permettre de récupérer les graisses présentes dans les eaux usées.

En effet par ce principe, les matières graisseuses, plus légères que l’eau, vont remonter à la surface du bac, formant au fur et à mesure une croûte de graisse alors que les éventuels résidus alimentaires (épluchures, morceaux de denrées alimentaires…) vont se déposer au fond. Les eaux claires, enfin libérée des résidus de graisse, vont quant à elles poursuivre leur évacuation dans le réseau d’assainissement collectif.

 

Afin de maintenir l’installation en bon état de fonctionnement et prévenir le dégagement de mauvaises odeurs, il convient d'entretenir régulièrement le bac à graisse. Il est généralement conseillé de procéder à un nettoyage de cet équipement tous les quatre à six mois. Cependant, la fréquence d’intervention varie en fonction de plusieurs critères dont le volume du bac et le nombre de couverts servis au quotidien.

Les graisses formant une calotte solide au-dessus du bac, et les matières lourdes s'accumulant au fond de la cuve, il est nécessaire de veiller à leur vidange régulière.

Vous souhaitez plus d’informations sur la procédure et le coût de l’entretien de votre bac à graisse ? Contactez-nous

Une urgence ? Contactez-nous !

Une canalisation bouchée ? Pas de panique ! ASOS intervient 24h/24 et 7j/7.